Comprendre la loi Pinel

Pour effectuer un investissement immobilier en loi Pinel, il est indispensable de bien en comprendre tous les tenants et aboutissants.

Le dispositif fiscal Pinel

Le dispositif Pinel encourage les contribuables français à investir dans l’immobilier neuf et à mettre à la location leur bien. En échange, l’Etat s’engage à réduire les impôts sur le revenu du bailleur à hauteur d’un pourcentage du prix de revient du bien.

Les plafonds prévus par la Pinel

Pour bénéficier de la réduction fiscale en loi Pinel, l’investisseur doit respecter certains plafonds. Le loyer ne peut dépasser un montant imposé tout comme les ressources du locataire. Ces plafonds sont dépendants des zones géographiques définies par l’Etat en fonction du rapport existant entre l’offre et la demande locative. Les plafonds Pinel sont réévalués chaque année. Le calcul fiscal est lui aussi plafonné.

La mise en location Pinel

L’investissement immobilier en loi Pinel exige que le logement acquis soit mis en location pour une période de 6, 9 ou 12 ans. C’est pourquoi il est important d’acheter un bien immobilier dans une zone où la demande locative est forte. Contrairement à la loi Duflot, il est tout à fait possible de louer à ses enfants ou ses parents, à condition de respecter certaines règles. La location en Pinel impose également des délais au propriétaire bailleur qu’il s’agit de respecter pour bénéficier de la baisse d’impôt.

Investir en loi Pinel dans le neuf

Le dispositif de défiscalisation immobilière concerne les logements neufs ou en l’état futur d’achèvement. En effet, l’Etat encourage la construction de nouveaux logements sur toutes les zones qui manquent de biens à louer. Investir en Pinel dans le neuf entraîne différents avantages. A commencer par le fait que la réduction d’impôt permet de compenser les écarts de prix au mètre carré qui existent entre l’immobilier neuf et ancien. C’est aussi l’assurance de se constituer un patrimoine immobilier de qualité.